The_Jury_by_John_Morgan

Ce matin, je suis passée devant le jury de la commission d'appel pour le maintien de mon Loulou en CP. Il y avait comme un air de déjà vu : les deux inspecteurs qui présidaient la commission ne se sont pas plus présentés que l'an dernier (c'était les mêmes), les autres membres du jury non plus (ils étaient d'ailleurs moins nombreux que l'an dernier, est-ce à dire qu'il y a désertion du fait de l'inutilité de l'exercice ?!), ils m'ont écoutée, les uns ont opiné du chef, d'autres ont dessiné des petits carrés sur leur feuille déjà bien entamée, d'autres encore ont souri, l'un des présidents de jury a regardé sa montre trois fois en 15 minutes (les convocations se font toutes les 45 minutes...). J'ai présenté ma demande, le contexte, l'histoire de mon fils, encore et encore, très calmement (oui, maman, même si je me défoule à la maison, en off, quand je parle de ce qui m'exaspère, je suis une grande fille de 48 ans presque 49 ans, et je sais rester calme et être très pro quand je prends la parole en public, ou face à un jury, ;-) ), livrant un à un les arguments, citant les contre-exemples de ce qu'ils érigent en loi absolue, montrant que je connais mon sujet, leur apprenant même des choses, ... Bref, j'ai monologué 15 minutes, sans note comme me l'a fait remarqué une dame à la fin, et je décelai même une pointe d'admiration ou au moins d'encouragement (et oui, je maîtrise un peu mon sujet !) dans sa voix et sa communication non verbale, ... 

En conclusion, soit j'ai été convaincante, soit ils s'en moquaient royalement, parce que je n'ai eu aucune question, et qu'en plus, enfin libérés, certains ont même baillé ostensiblement en regardant leur montre (il était 10h .. l'heure de la pause café sans doute) pendant que je saluais l'assemblée et les quittais ! Je ne sais pas quelles seront les suites, je n'ai aucune illusion, mais j'ai fait mon boulot de maman. 

"the Jury", John Morgan, 1861. - Franchement, époque mise à part, ça y ressemblait fort !