J'ai lu la semaine dernière, sur le site du Huffington Post, un article très intéressant et qui, je pense, amène à réfléchir à une question que je ne m'étais pas posée jusqu'alors. C'est ici (article en anglais). Il s'agit du témoignage d'une jeune femme, adoptée en Chine alors qu'elle était toute petite et qui livre son sentiment sur la difficulté de vivre son adoption visible, depuis qu'elle est adolescente, face au regard des gens. 

Sa réflexion m'a amenée à réfléchir : enfant, la relation parents- enfant adoptive était assez simple dans l'esprit des gens qu'elle croisait, lorsqu'elle était en famille. Désormais adulte, on la prend plus souvent pour la petite amie de son frère (de type caucasien) ou pire, celle - illégitime - de son père ! Ne pas s'arrêter sur ses réflexions aussi désobligeantes qu'idiotes n'est pas chose aisée, et elle en souffre. 

A la lecture de l'article, je me suis mise à penser à ma puce : comment vivra t'elle les choses ? Ce genre de remarques ? En tous cas, cela me laisse à penser que je vais devoir être vigilante et ne jamais oublier de faire passer le message qu'elle est ma / notre fille, de façon aussi naturelle que possible, lorsqu'elle grandira et que nous serons amenés à rencontrer des situations ou des personnes qui ne nous connaissent pas. 

Si nous ne pouvons présager de l'avenir, ce genre de témoignage  m'est précieux, car il me permet de réfléchir, voire d'anticiper, sur certains comportements ou situations; Certes, il est impossible de tout prévoir et de savoir de quoi l'avenir sera fait, mais il permet de nous maintenir en état de vigilance sur des attitudes et des situations. Alors, merci, Mademoiselle, d'avoir appoorté ce témoignage !