Que faire avec des petits quand il pleut, pleut, pleut... ? La semaine dernière, pour occuper mes nièces et neveu, je les ai emmenés choisir un livre dans une petite librairie que j'affectionne tout particulièrement et qui a un rayon littérature enfantine génial ! Si vous êtes à Saint Quentin (02), ou si vous y passez un de ces jours, allez faire un tour dans la petite boutique "La Tête dans la Lecture"... Je vous assure, ça vaut le détour, pour les livres, pour le sourire et pour les conversations passionnantes avec la jeune propriétaire !

Bref, les enfants regardaient sagement les livres, quand Alice (5 ans) m'en tend un en disant : "celui-ci, ce sera pour Camille"... Je regarde et découvre un conte chinois. Elle avait vu juste, et pensé, une fois de plus, à sa cousine, pas encore arrivée, mais qu'elle attend autant que nous !

En feuilletant le livre, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que ce conte du IXème siècle n'est autre que l'histoire de Cendrillon ! Je l'ai acheté, et en rentrant, j'ai fait quelques recherches... Effectivement, M. Perrault n'est pas le premier à avoir eu l'idée de ce conte, et il semblerait qu'il se soit inspiré de l'histoire de Yexian :

Couv-Yexian

L'histoire : Yexian, sensible et sage, est tourmentée par sa belle-mère et sa demi-sœur. Elle trouve son réconfort auprès d’un poisson aux yeux d’or. Mais la marâtre tue le poisson et l’enterre au pied d’un arbre. Une Immortelle venue consoler Yexian lui révèle un secret : si l’enfant prend soin du squelette du poisson, celui-ci exaucera chacun de ses souhaits. La magie du poisson permet à Yexian de se parer des plus beaux atours et de se rendre secrètement à une grande fête. Mais sa belle-mère s’y trouve aussi et semble la reconnaître. Dans sa fuite, Yexian perd une de ses magnifiques chaussures. Le soulier d’or, parvenu entre les mains d’un roi, conduira enfin la jeune fille à son bonheur.

Le petit plus : la post-face permet au lecteur d'en savoir plus sur le conte qu'il vient de lire, de découvrir le sens que les chinois donnent à ce conte.

Un livre où la sobriété des textes s'accompagne d'un graphisme aussi doux que très travaillé. Bref, une vraie découverte !  J'ai pris le catalogue de l'éditeur, spécialisé dans les contes d'Asie, et il y a fort à parier que ce ne soit pas le seul conte chinois de cet éditeur que j'achète.