Sur le fil de notre histoire

22 mars 2019

Bonne nouvelle

Mercredi, nous avons appris avec bonheur que notre Grande n'aurait pas subir de nouvelle intervention chirurgicale cette année, ni même la suivante. En effet, la cicatrice est plutôt belle, et son visage grandit moins vite. Désormais, sauf si elle en manifeste elle-même l'envie d'ici là, pas de nouvelle visite pour intervention avant ses 17 ou 18 ans ! 

Mercredi, jour de la visite chez le Professeur, c'était aussi l'anniversaire de notre Grande. inutile de vous dire qu'elle a pris ça comme un vrai cadeau !! Elle était ravie !! Quelle joie !

joie

Comme a priori, il n'y aura pas non plus d'intervention pour notre Loulou en 2019, ce sera donc une année sans séjour à l'hôpital pour les enfants, et je dois dire que, comme ce sera la première année off depuis 2013, nous allons l'apprécier ! 

Sur cette bonne nouvelle, bon week-end ensoleillé à toutes et tous !

 

Posté par christelle02 à 11:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


11 mars 2019

Un pas en avant de la Chine

Grâce à Virginie, j'ai découvert un article qui m'avait échappé, relatant une annonce de la Chine, sur les accompagnements mis en place pour les enfants chinois adoptés qui entameraient des démarches pour retrouver leur passé. 

Voici l'article (la traduction n'est pas idéale, je pense que c'était en anglais au départ, puisque trouvé sur un site Chine-Canada), mais il a le mérite d'exister. Reste à savoir ce que sera la réalité pour nos enfants, s'ils entament ces démarches, mais au moins y t'il une intention : 

Les enfants chinois adoptés à l'étranger vont être mieux aidés à retrouver leurs racines

 Des efforts supplémentaires vont être déployés pour aider les enfants chinois adoptés par des familles étrangères à retrouver leurs racines, a annoncé le 25 janvier une haute responsable. Cette aide inclura un accès plus facile à leurs archives de pré-adoption et l'organisation de réunions avec les personnes qui s'étaient occupés d'eux dans les orphelinats, a déclaré Ni Chunxia, directrice adjointe du département des affaires sociales du ministère des Affaires civiles.

« Les autorités locales devront poursuivre la nature non lucrative de ce genre d'aide et essayer de proposer une assistance plus humaine, plus professionnelle et mieux adaptée dans le but d'aider les enfants placés à grandir en bonne santé », a-t-elle ajouté. Les personnes adoptées peuvent trouver les coordonnées des bureaux locaux des affaires civiles à l'adresse cccwa.mca.gov.cn., le site Internet officiel du Centre chinois pour le bien-être et l'adoption des enfants, a précisé Mme Ni.

Cet engagement a été pris après que le ministère ait publié en novembre dernier un règlement visant à faciliter ces efforts. Selon les nouvelles règles entrées en vigueur ce mois-ci, les autorités locales ne seront pas autorisées à facturer ces services et, au contraire même, elles devront inclure les dépenses liées aux visites des rapatriés dans leur budget, ou couvrir ces dépenses en utilisant les recettes de la loterie du bien-être social. Selon le bureau de Mme Ni, la loterie publique du bien-être a alloué plus de 17 millions de yuans (2,5 millions de dollars) entre 2011 et 2018 pour parrainer environ 2 400 voyages de retour d'enfants en Chine. « Ces visites les aident à mieux connaître le pays ... et à approfondir leur amour pour la mère patrie », estime-t-elle. 

Mme Ni a pris la parole lors d'une conférence de presse ordinaire organisée par le ministère pour expliquer l'évolution récente du bien-être des enfants. 

Selon le ministère, au total, 97 819 adoptions ont été enregistrées en Chine au cours de la période de cinq ans qui s'est terminée en 2018, et 12,5% concernaient des familles d'accueil étrangères. Parmi les 12 238 enfants adoptés à l'étranger, 95% ont un handicap, les autres étant souvent des enfants ayant atteint un âge auquel les familles chinoises se montrent réticentes à les adopter. Les données de 2018 montrent que parmi les 10,8% d'adoptions impliquant des familles étrangères, plus de 97% étaient des enfants handicapés. D'après Wang Jinhua, directeur du département des affaires sociales du ministère, qui a également pris la parole lors de la conférence de presse, ces chiffres montrent que la Chine donne la priorité aux adoptions domestiques. Mais il a également souligné que « l'adoption à l'étranger s'est avérée être un complément sain pour aider les enfants qui n'ont pas réussi à trouver une famille d'accueil convenable à trouver un foyer à l'étranger ».

De son côté, une employée d'une organisation caritative de Beijing qui prépare les orphelins présentant une déficience congénitale à l'adoption a noté une préférence pour les orphelins en bonne santé et plus jeunes parmi les familles d'accueil chinoises. Demandant à ne pas être nommée car elle n’est pas autorisée à parler en public, elle a ajouté qu'un certain nombre de facteurs sont en jeu, notamment les croyances religieuses et le bien-être social. « Les familles occidentales acceptent davantage les enfants handicapés, principalement en raison de leurs croyances religieuses et de leurs systèmes de santé et d'assurance et de leurs services communautaires de meilleure qualité ». La plus grande disponibilité de l'assistance professionnelle fournie par les travailleurs sociaux leur facilite également l'adoption d'enfants plus âgés, a-t-elle ajouté.

 

Posté par christelle02 à 05:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 février 2019

Vous avez dit velcro ?

Quand on parle adoption, on parle forcément attachement, et attachement sécure ou non. Si pour certains enfants, l'attachement se fait sans souci, il en est pour lesquels les choses sont plus compliquées, et pour qui cet attachement est sans cesse source de peurs, de craintes et de fragilité. 

Il est aisé de penser qu'un enfant qui est scotché à l'un des deux parents est forcément "attaché" à sa famille. Rien n'est moins sûr. En effet, si le lien est fort pour l'enfant, c'est surtout que ce dernier se sent en permanence sur un radeau prêt à couler et que le parent-lien est une sorte de bouée de sauvetage à laquelle il s'accroche. Certes, il existe des périodes de plus en plus longues au fil de la vie et de ses années de présence où il se sent bien, où il est capable de s'éloigner un peu, d'aller chez Papy Mamie sans crainte, même pour trois jours, mais il n'en reste pas moins qu'il y a des périodes où l'enfant voit revenir à lui ses angoisses, telles une déferlante d'émotions, sur lesquelles il est bien souvent incapable de mettre des mots, et dans ce cas, il s'accroche à sa bouée, à corps perdu, tout le temps, toute la journée. Souvent, ces périodes de grande angoisse refont surface parallèlement à une période de progrès, d'avancées non négligeables dans ses apprentissages. Personnellement (et ce n'est que mon avis, au fil de la vie, et de mes lectures et échanges), je suis convaincue que nos enfants pensent - inconsciemment - que s'ils prennent de l'autonomie, le parent va lâcher un peu de lest, et qu'ils vont ressentir cela comme un désintérêt, donc un risque de nouvel abandon.  

Si Johanne Lemieux, le Dr Chicoine, et les autres (que j'ai relu cette semaine sur le sujet) sont unanimes pour dire que ces phases sont normales et nécessaires à l'évolution d'un "enfant-velcro" (dont je vous parlais déjà ici), si nous, parents, en sommes sûrs sur le papier, il n'en reste pas moins que ce sont des périodes difficiles à gérer au quotidien. 

Ca vous paraît exagéré ? Pour vous faire sourire, voici un petit florilèges des situations que cela peut donner : 

- il vous tient la main dans la maison, à chaque pas que vous faites,

- il boude dès que vous demandez cinq minutes de calme, de solitude (juste pour aller aux toilettes par exemple !),

- il pleure pendant plus d'une demi-heure parce que vous lui avez demandé de vous lâcher le bras le temps de finir de saisir une phrase sur l'ordinateur,

- il attend dans la salle de bains pendant que vous vous douchez,

- il est à 30 cm de vous pendant que vous repassez, à s'ennuyer, mais il préfère cela que d'aller jouer juste un peu plus loin dans la pièce à côté,

- il pleure d'un chargin terrible parce que le bol à son prénom est cassé (comme si c'était un signe de quelqu'abandon nouveau),

 

- il refuse d'aller jouer dans le jardin parce que vous ne serez plus dans son champ de vision,

- il ne peut s'habiller le matin que si c'est dans la même pièce que vous, pour ne pas vous perdre de vue, ...

Alors, après une semaine de congés à jouer les bouées (remarquez, physiquement, ça peut être ressemblant !;-) ), ce matin, c'est le retour au boulot, et, malgré l'ambiance catastrophique qui y règne, je vais pouvoir souffler un peu en journée, pour être plus apte à jouer les radeaux de la Méduse le soir ! 

Bonne semaine à tous ! 

Posté par christelle02 à 07:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 février 2019

Dans les yeux de Paul

Depuis pas mal de temps, notre Loulou faisait semblant de prendre des photos avec des appareils jouets. De fait, le Père Noël a eu la bonne idée de lui apporter un vrai appareil photo ! Voici donc ses toutes premières images, le soir de Noël : 

premieres photos Paul

En chargeant les photos sur l'ordi ce week-end, je me suis aperçue qu'il n'y en a pas moins de 687!! Bon, les trois quart sont à jeter (c'est fait), mais finalement, il y en a quelques-unes qui valent le détour. Voici notre univers dans les yeux de mon Loulou : 

dans les yeux de paul

Amusant, la maison dans les yeux d'un enfant d'un mètre 20 à peine ... Et voici mes préférées : 

mes preferees

Posté par christelle02 à 07:43 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

25 janvier 2019

Un outil bien pratique

En grandissant, même si notre Loulou fait des efforts et tente de prononcer de plus en plus de choses, force est de constater qu'il y a encore plus de sons qu'il est incapable de prononcer que de sons qu'il dit. Même s'il se fait bien comprendre par les gestes (j'y reviendrai), il n'en reste pas moins que la frustration de ne pouvoir s'exprimer est grande quand il s'agit d'expliquer une émotion, un besoin particulier. 

L'orthophoniste nous a donc aidés à trouver un outil pour aider Loulou à communiquer. Il s'agit d'une appli, sur téléphone, ordi ou tablette, qui permet de communiquer plus facilement et d'exprimer pas mal de choses : 

Let Me Talk

let me talk

Dans cette appli, nombre de pictogrammes sont déjà inclus et on peut en ajouter autant que nécessaire, prendre des photos, ... donc vraiment personnaliser l'utilisation en fonction de l'utilisation que l'on en a. 

Pour mon Loulou, c'est surtout la partie "émotions" et "douleur" qui est intéressante, et il commence à s'en servir aussi quand il veut m'expliquer quelque chose. Il faut prendre le pli, l'habitude, mais je suis persuadée que cela va nous aider et simplifier la communication, les choix, et surtout, l'autonomie de mon Loulou, qui pourra exprimer ses besoins sans avoir recours aux devinettes avec moi / un autre interlocuteur. 

De fait, je partage l'information, car je suis persuadée que cela peut aider quand les enfants arrivent, ne parlent pas notre langue, pour les débuts de la communication, quand elle est tardive, mais aussi pour les enfants plus grands qui doivent rattraper aussi pas mal de vocabulaire, ... un outil anti-frustration !

Posté par christelle02 à 06:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


17 janvier 2019

Petits rats

Ce début d'année a sans aucun doute été encore plus chargé que les précédents. Je n'ai pas eu le temps de passer par ici. J'espère que la reprise s'est bien passée pour vous, et j'ai une pensée toute particulière pour deux d'entre vous, qui ont eu un début d'année difficile et bien triste.

Je reviens donc ce midi avec un petit montage de photos. Tous les deux ans, en décembre, un photographe pro vient à l'école de danse des enfants et fait des photos pendant les cours. Celles de cette année sont particulièrement réussies, et j'avais envie de vous faire partager un peu cette passion de mes loulous : 

danseurs 2018

Comme vous le voyez, ils sont concentrés ! 

J'espère avoir le temps de revenir bientôt par ici. 

Posté par christelle02 à 12:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

28 décembre 2018

En attendant la nouvelle année, ...

voeux montage

Posté par christelle02 à 06:33 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

17 décembre 2018

Zorro !

Hier soir, Camille rentre d'un week-end studieux / amusant chez une de ses amies. Elles avaient un exposé de techno à faire ensemble, et ont donc passé le week-end entier ensemble. Elle arrive à  la maison, ravie de son week-end, elles se sont bien amusées, et ont fini leur exposé et le reste des devoirs. 

Et elle conclut : il ne me reste plus qu'à travailler Zorro.

Moi : ....

Elle : ben si, tu sais, pour parler devant les autres, être à l'aise et tout ça. 

Moi : ah, .... les oraux ! 

Elle : oui, c'est ce que je dis, Zorro !

Moi : et tu l'écris comment ? 

Elle : comme Zorro : Z.O.R.R.O. C'est pas ça ? 

Moi  (éclat de rire) : non, c'est "les oraux", pluriel de "oral".

Elle : Ah, je me demandais aussi pourquoi Félicie parlait de Zorro !!! Je comprends mieux, et elle rit avec moi. 

 

Posté par christelle02 à 10:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

30 novembre 2018

un bilan, une constante

En fin de semaine dernière, j'ai eu la joie d'échanger longuement avec notre chargée de suivi MDM, à l'occasion de la fin de la troisième année de présence de notre Loulou. J'ai sincèrement apprécié ce long entretien, ces échanges, cet accompagnement, tant sur les points positifs que sur les doutes, les questions que nous nous posons, nos craintes pour l'avenir ... 

Odile (comme sa consoeur précédemment pour MaGrande), est une femme formidable, vraie, sympathique et cash, mais surtout elle a le sourire et sait trouver les mots pour nous réconforter, nous encourager. Cela fait du bien d'entendre que l'on a pris le bon chemin, surtout avec un Loulou comme Paul, quand on se demande si on a raison d'insister sur tel aspect, ou de lâcher-prise sur d'autres, quand on se demande si on en fait assez, ou trop, selon les domaines... 

A l'issue de cette heure et demie d'entretien, de l'envoi de photos, sa conclusion m'a donné la pêche pour la journée, voire pour un bon moment : "Christelle, vous savez, un truc ne ment pas, et vous montre que vous êtes une super Maman et votre mari un Papa au top : le sourire de vos enfants ! C'est une constante sur toutes les photos, sur mes échanges avec eux lors de nos rencontres. Continuez sur cette voie, écoutez leurs émotions et votre coeur et ils avanceront sereins dans leurs vies."

Je n'écris pas cela ici pour une mise en avant, mais juste pour dire à celles d'entre vous avec lesquelles j'ai pu échanger récemment et qui sont dans le doute, la douleur, le questionnement : "allez-y, allez de l'avant, écoutez votre coeur, vos émotions et celles de vos loulous. S'ils sont bien dans leurs baskets, peu importe les choses qui ne sont pas dans la norme, ils avancent !". 

Et je termine sur deux photos de mes schtroumpfs, prises à  l'occasion du troisième anniversaire de rencontre : 

camillettepaul

C'est vrai qu'ils ont le sourire !!! Et la casquette de Papy leur va bien ! Bisous, mes amours !

Posté par christelle02 à 07:07 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

28 novembre 2018

3 ans !

Vendredi dernier, nous avons célébré la troisième année de la rencontre avec notre Loulou. Notre oisillon tombé du nid a bien changé au cours des trois dernières années ! 

La photo-souvenir de cet anniversaire : 

23 noevmbre 2018

merci d'être indulgents, elle a été prise le soir, avec un téléphone, faute de mieux pour ce soir-là. 

Même s'il reste beaucoup de chemin à parcourir, même si chaque jour apporte son lot d'inquiétudes et de questions - ce n'est pas parce que je ne m'étale ici ou ailleurs sur mes interrogations qu'elles ne sont pas là, lancinantes, répétitives, ..., mais j'essaie de me concentrer au quotidien sur le positif, sur chaque pas vers l'avant -, je ne peux qu'admirer la force qu'il a fallu, et qu'il faut, à ce petit bonhomme pour avancer chaque jour, pour sourire, pour toujours faire des efforts pour s'adapter, apprendre, marcher puis courir et sauter... 

Bravo pour tout ça mon chéri. 

Posté par christelle02 à 06:06 - - Commentaires [5] - Permalien [#]