Sur le fil de notre histoire

27 novembre 2014

Question météo

Hier dans la voiture : 

- Dis Maman, quand il pleut, c'est Jésus qui pleure ou  c'est le le Père Noël ? 

- A ton avis, ma chérie (oui, dans ce cas, je l'avoue, je commence toujours par retourner la question, lâchement ... )

- Je pense que c'est plutôt Jésus parce que le Père Noël, d'abord il a une maison, et en plus sinon, si ça vient de chez lui, ça pourrait être le renne qui fait pipi... alors, je pense que c'est plutôt Jésus, hein Maman. 

...

Un jour, je lui exliquerai les phénomènes météo, mais pour le moment, et le Père Noël ayant fait un retour en force dans son esprit en ces périodes de préparatifs, je préfère remettre à plus tard... 

Posté par christelle02 à 09:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


25 novembre 2014

Portrait robot

Comme ma puce avait les cheveux humides hier soir au coucher, je lui ai fait une tresse pour la nuit, pour éviter les noeuds au réveil et donc éviter également une séance de coiffage compliquée. De ce fait, ce matin, quand elle a retiré la natte, les cheveux étaient ondulés ...enfin non, pas "ondulés" ... :

"regarde, Maman, mes cheveux, ils sont tout bridés"

Si je résume, donc, ma puce a les yeux ronds et les cheveux bridés.... 

Y 'a t'il un dessinateur dans la salle  ?!

Posté par christelle02 à 16:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

20 novembre 2014

Solidarité Congo

Parcce que j'ai oublié, dans le rush de la journée d'hier, de faire une photo de la puce et moi en solidarité avec le Congo (mais je la ferai malgré tout), et parce que je me demandais comment illustrer un article ce jour de façon personnelle en regardant vers mon porte-manteau ce midi... 

solidarite congo

 

...j'ai finalement opté pour une photo ... du motif de mon manteau !! 

Alors, n'hésitez pas à partager ... pour que ces familles soient enfin réunies, que des parents puissent serrer leurs enfant dans leurs bras et que des enfants trouvent la paix d'un foyer aimant ! 

Si vous êtes sur les réseaux sociaux : hashtag IG #solidaritépourlesenfantsadoptésaucongo

et je vous renvoie vers le bel article de Nathalie de ce jour. 

Posté par christelle02 à 14:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 novembre 2014

Intégration

En faisant les devoirs samedi dernier avec la puce, nous cherchons les mots qui ommencent par "Ca...", afin de créer nos propres exemples et dessins pour la Mind Map du son "k". Evidemment, ma puce me dit de suite "Camille"... et me dit : "maman, tu me dessines, parce que je ne suis très douée pour les personnes"... 

Bon, je suis une catastrophe en dessin, mais ce qu'il y a de bien avec nos enfants, c'est qu'ils trouvent (encore à cet âge-là ... j'en profite,ça ne durera pas !) que nos dessins sont super beaux !! ... Bon, OK, parfois, ils rient quand même... mon coq ne ressemblait pas à un coq, mais elle a tellement ri que je suis sure qu'elle se souviendra de l'orthographe du mot

Bref, je commence  mon dessin, un visage rond, des yeux étirés.... et .... elle m'arrête : "ben enfin, Maman, tu m'as fait des yeux chinois !! Pourquoi ?". ... "ma chérie, parce que tu as les yeux ainsi ; une jolie peau miel et de merveilleux yeux noirs allongés".... La réponse ne s'est pas faite attendre : "mais non, tu sais bien que je suis française, alors maintenant, j'ai des yeux français !! viens voir "... et de m'emmener dans la salle de bains, face au miroir : 

"regarde Maman, c'est simple : j'ai les cheveux noirs, comme toi, les yeux noirs, comme toi, et ma peau est comme la tienne, puisque tu mets de la crème beige pour être moins blanche !! Tu vois ! Je suis française, comme toi !"

CQFD.

Posté par christelle02 à 05:44 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

17 novembre 2014

BJB, encore quelques participations

Pour commencer la semaine, voici deux cartes, ainsi que les tissus, que j'ai fait parvenir à deux Mamans qui réalisent un Bai Jia Bei pour leurs bébés. Le premier est parti en Espagne, dans une famille en attente de son trésor : 

carte bjb espagne

 

 

La seconde est partie dans l'Ain, chez Anaïs. Cette maman, d'une petite Mathie, pour laquelle elle veut faire un BJB, m'a contactée par mail à la lecture de mon blog. Son histoire m'a terriblement émue. Mathie est née avec un souci de santé qui a nécessité une opération lourde il y a quelques mois. C'est alors que sa maman  s'est décidée à réaliser un BJB pour le premier anniversaire de sa puce. 

Voici donc mon envoi : 

carte bjb Anais

 

D'ailleurs, Anaïs manque de coupons à ce jour pour tenir le délai qu'elle s'est fixé, alors, je lance un appel pour elle. Si vous êtes prêtes à l'aider à arriver aux 100 coupons, dites le moi, et je vous donnerai son adresse postale. Ca lui ferait très plaisir, et à moi aussi, je dois l'avouer. 

Posté par christelle02 à 05:51 - - Commentaires [5] - Permalien [#]



12 novembre 2014

Nouveau rythme

Je vous avais dit il y a quelques temps que je reviendrai sur les nouveaux rythmes scolaires, c'est donc ce que je fais aujourd'hui.

Depuis la rentrée, les nouveaux rythmes scolaires ont été mis en place, dans l'école de ma puce comme ailleurs, et la mairie a mis en place des activités pour les périodes péri-scolaires. Tout d'abord, voici la répartition des journées chez nous : école tous les matins (du lundi au vendredi) de 9 heures à 12 heures, et les après-midis de 14 heures à 16 heures 15 les lundis, mardis, jeudis et vendredis. Les TAP (Temps d'Activités Périscolaires, pour les lectrices qui ne sont pas en France) ont lieu les lundis, mardis et jeudis de 16h15 à 17h15. Dans les faits, ils commencent plutôt à 16h30, car les enfants n'ayant plus de récréation l'après-midi, et compte-tenu des changements de lieux induits, il y a 15 minutes de battement. 

Ne sachant pas comment ma puce allait s'adapter à ce nouveau rythme de la semaine, pour la première période, nous avions fait le choix de ne l'inscrire qu'à un seul atelier, le jeudi (loisirs créatifs), les autres jours de la semaine, elle était récupérée à 16h15 à la sortie de l'école (ou à 17 heures maxi à la garderie). Après une ou deux semaines de prise de rythme (qu'elle aurait eu aussi avec une semaine non modifiée, car c'est le cas à chaque rentrée), elle s'y est très bien faite. Nous en avons longuement discuté toutes les deux pendant les vacances, car je voulais son avis. Voici ce qu'elle m'a dit :

"j'aime :

1. découvrir des choses en loisirs créatifs, comme l'encre de Chine, les boites qu'on a faites...,

2. finir plus tôt, comme ça, je fais les devoirs en rentrant, et après j'ai le temps de jouer avant la douche et le repas,

3. j'arrive quand même à faire la danse et le saxo, et j'adore,

4. le vendredi parce que je mange avec maman à la maison et pas à la cantine et l'après-midi, c'est maman qui m'emmène à l'école et vient me chercher"

puis "je n'aime pas :

1.  il n'y a plus de récréation l'après-midi (c'est vrai que ça fait deux heures quinze sans interruption, c'est considérable), mais la maîtresse nous envoie tous aux toilettes à la moitié, entre deux  leçons,

2. la cantine trois jours par semaine (l'an dernier, c'était nounou 4 x/semaine)

3. je n'ai fait qu'un truc par semaine, alors que mes copines en font deux !

 

De mon côté, je me suis livrée à une petite analyse également. Voici ce que j'en pense, avec le peu de recul que j'ai à ce jour. Je  précise d'emblée que ce n'est que mon humble avis, qui ne part que de mon cas particulier, et que je n'ai nullement  l'intention de généraliser. 

le positif

1. ma puce est plus sereine le soir, car elle a eu le temps de faire les devoirs ET de jouer avant la douche et le repas du soir

2. nous réussissons à maintenir le solfège, le saxo et la danse, sans souci, et ma puce y va avec de plus en plus de bonheur

3. finir à 16h15 le vendredi permet une longue fin de journée, où on se détend à deux en attendant papa.

4. elle n'a pas plus de souci de fatigue le soir qu'avant : elle se couche toujours - d'elle-même - entre 20h et 20h30 (appréciant même désormais de se coucher vers 20h pour avoir le plaisir de lire pendant une vingtaine de minutes seule). Elle se lève normalement, vers 7h15, sans souci.

je dois ici modérer les choses en expliquant que j'ai eu la chance de pouvoir modifier mon 80% et que désormais je travaille le mercredi matin, ce qui me laisse libre le mercredi après-midi et le vendredi après-midi.

 

le négatif :

1. nous ne pouvons plus prendre le temps de faire les devoirs le mercredi matin, et devons en faire le mardi soir. 

2. les mercredis après-midi passent très (trop) vite, avec le solfège et, une semaine sur deux, le cathéchisme. 

3. avoir choisi une activité calme (loisirs créatifs, qu'elle a adorés) n'était pas le meilleur choix : après 2h30 sans pause, une activité plus physique aurait été plus judicieuse.

4. j'ai un peu plus de mal à suivre les devoirs (suivis par Mamie ou Tata,qui la récupèrent à l'école) que l'an dernier, parce que ceux-ci sont souvent terminés quand j'arrive à la maison, et je ne mets le nez dedans que le mercredi et le samedi.... Mais quand je vois les résultats des évaluations de cette première période, je constate qu'il n'y a que moi que cela perturbe, car les résulats de la demoiselle nous ont bluffés !!! Sérieusement, et là, il ne s'agit pas seulement de ne pas être objectif en tant que parents.

En conséquence, je dirais que ce premier demi-semestre ne fait pas état d'un quelconque désastre, comme annoncé, sur ma fille, elle le vit très bien. C'est certes plus compliqué côté organisation pour nous, parents, mais le but était de permettre un meilleur respect des rythmes de l'enfant, pas de celui des parents. J'ajoute que nous avons la chance de vivre dans une commune (bourg de 1300 habitants) où la mairie se démène pour organiser des choses intéressantes pour les enfants : pour cette deuxème période, Camille fait sport (avec un animateur) le mardi et du cirque (avec un association de cirque) le jeudi, payés par la commune (pour cette année, les TAP ne coûtent rien aux parents). 

Je modère malgré tout également mon propos : le rythme de la journée, avec 2h30 sans pause l'après-midi convient aux plus grands, mais pas aux petits, ce  rythme modifié n'est franchement pas idéal pour les maternelles. En outre, Camille ayant choisi des activités plutôt sportives désormais se défoule une petite heure avant de rentrer, et c'est très bien ainsi. Et puis, la fin de l'année étant toujours dure pour les enfants, je revindrai vous dire comment cela a été vécu chez nous avec ce nouveau rythme. 

J'aimerais savoir : y a t'il parmi vous des parents ou des enseignants pour lesquels c'est l'option du samedi matin qui a été choisie ? Je me demande si ce n'est finalement pas le rythme qui irait le mieux à nos enfants (permettant une coupure de milieu de semaine  et des après-midis moins chargées) ?  

Posté par christelle02 à 06:16 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

11 novembre 2014

Jour de Mémoire

Parce que c'est la journée idéale pour vous parler de cet album, decouvert chez MiaM

14 18 minute silence

 

"14-18 : une minute de silence à la mémoire de nos arrières-grands-pères courageux"

 

 

Quand les mots ne suffisent pas pour décrire l'horreur vécue par les soldats, des dessins aux pastels relatent les conditions, les hommes, ...

14 18interieur 2

 

et puis, comme en  conclusion, la lettre poignante d'Adèle à son poilu. 

Un album à découvrir !

 

Posté par christelle02 à 06:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 novembre 2014

Lectures : une découverte émouvante

En flânant dans les allées de la médiathèque récemment, je suis tombée sur un album pour enfant qui m'a interpelée : 

la memoire envolee

Je l'ai pris pour le lire, il ne tentait pas ma puce a priori. J'ai adoré !!! Les illustrations sont superbes, le texte est émouvant et remue en moi tant de souvenirs liés à mes deux Mamies... 

Quelques illustrations : 

la memoire envolee 1

la memoire envolee 2

 Voilà. Je ne manquerai pas d'acheter cet album, c'est sûr. Il ne "parle" pas à ma puce pour le moment, et je dirai que c'est tant mieux, mais c'est une vraie trouvaille. Certes, il n'y ait pas question d'adoption, mais il y est tellement question d'Amour ... 

Bonne lecture !

Posté par christelle02 à 06:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 novembre 2014

Impitoyable miroir

Non, je ne veux pas - au travers de ce titre - évoquer le reflet (beurk) que me renvoie le miroir le matin,  des "petites lignes" qui apparaissent au coin de mes yeux, ni même du fait que  parfois, je me demande si les miroirs de la maison ne sont pas des miroirs grossissants (mais non, c'est bien moi, ce sont mes pantalons qui le confirment !), ... non, je veux parler ici du miroir que nous renvoient nos loulous  quand ils reprennent des expressions à nous, des mimiques que nous reconnaissons ... 

L'épisode qui m'a fait le plus rire récemment s'est passé dimanche dernier, dans l'après-midi. Après deux semaines de vacances, de jeux avec les cousins, les voisins, les copains... inutile de dire que la bibliothèque (également espace de jeux de notre puce) ressemblait plus à Beyrouth un jour d'explosion qu'à un hâvre de paix ! Comme  je trouve par ailleurs normal que les enfants jouent et aient un espace où cela peut être le bazar, au moins momentanément, j'avais juste prévenu la demoiselle qu'elle pouvait y laisser les jouets en vrac le temps des vacances, mais qu'avant la reprise de l'école, il faudrait songer à mettre un minimum d'ordre dans cette pièce (juste histoire qu'on  puisse atteindre la fenêtre...). Je l'ai d'abord aidée à ranger dans sa chambre le samedi, puis le dimanche, lui ai demandé de commencer la bibliothèque. 

Voyant qu'elle tournait en rond, son père décide de l'aider, pour aller plus vite, et pour qu'elle soit plus motivée. Je décide d'en profiter pour aller me doucher, mais en passant devant la porte de la bibliothèque, je m'attarde un peu, trouvant le tableau touchant : Papa (adepte du rangement par le vide) avec un grand sac poubelle pour les bouts de papiers et emballages qu'il jettent au fur et à mesure de son avancée dans la pièce, et que la puce s'empresse de ressortir parce que "tu comprends, c'est important ce papier, c'est Mathilde qui m'a donné un petit mot, il faut que je le garde" (sur le papier était écrit : "Camille, je".. il n'y avait pas de suite, mais apparemment, c'était important pour elle). Je m'amuse de les voir ainsi tous les deux affairés. 

C'est alors que ma puce lève la tête, me regarde et me dit : "ça  va, là ? t'es pas trop fatiguée à nous regarder ranger à ta place ? Tu sais, je suis pas la bonne, et Papa non plus !"...

Alors que je riais franchement, me reconnaissant, tant dans les mots que dans le ton utilisé, papa a quand même  précisé que maman non plus n'était  pas la bonne, ... et que je rangeais les affaires de la miss plus souvent qu'à mon tour !

Enfin, nous ne nous plaignons pas, car Camille a l'habitude (sans qu'on lui ait jamais demandé) de ranger dans les boites toutes les pièces quand elle joue à un jeu de société, de vérifier que les familles sont complètes quand elle range un jeu de 7 familles, ... Côté jeux de plateau ou de société, jamais de bazar, quand elle a fini de jouer, elle range. Là,  je parlais surtout des jouets divers, des déguisements, des épées, des doudous, des poupées, des animaux du cirque... 

Bon week-end !

Posté par christelle02 à 06:33 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

05 novembre 2014

Hasards et Coïncidences

Il y a des moments dans la vie où notre idée du hasard est bien mise à mal, et où les coïncidenes troublantes se multiplient dans un espace de temps très court ! C'est ce qui m'est arrivé il y a peu de temps. 

Je reçois un soir un sms d'une autre amoureuse des mots et des livres, Nathalie, avec la photo de la couverture d'un livre. Devant aller le lendemain en librairie chercher un livre commandé pour la puce, je m'empresse d'aller le chercher :

 

pars avec lui couv

 

L'histoire : Il y a Roméo, pompier professionnel qui chute très gravement en sauvant la vie d'un enfant. Il y a Juliette, l'infirmière du service de réa où il va tenter de recoller les mille morceaux de son corps et de son coeur. 
Ils souffrent tous les deux. Roméo de ne plus pouvoir s'occuper de Vanessa, sa petite soeur adolescente, rebelle et fragile. Juliette, d'éprouver des difficultés à concevoir un enfant, dont le désir est plus fort que tout, malgré un compagnon humiliant et violent.
Il y a aussi Guillaume, un collègue infirmier en quête d'équilibre. Et puis Malou, la grand-mère de Juliette, qui, à quatre-vingt-quatre ans, ne croit plus au hasard depuis bien longtemps. 
Cette rencontre accidentelle pourrait bien bouleverser le destin de tous ces personnages dont les chemins se croisent et s'éloignent sans jamais se perdre. Puisque c'est d'amour dont il s'agit. 

 

Et le jour-même, je me mets à la lecture de ce livre, puisque je venais de terminer le précédent la veille. Et là, au fur et à mesure des pages, je vais de surprises en surprises, les parallèles avec les quelques éléments de que je sais de Nathalie ne cessent de me sauter au visage et de me troubler... S'ensuit alors - au fur et à mesure de la lecture - un échange de quelques sms, me confirmant que Nathalie avait vécu le même trouble, puissance 10 sans doute, puisqu'il s'agissait d'elle !! 

Alors, que dire ? Que j'ai adoré ce livre... c'est une certitude !! Mais au-delà du livre en lui-même, cette lecture aura une saveur toute particulière pour l'échange qu'elle aura permis.

 

Mais l'histoire ne s'arrête pas là ... Après avoir terminé le livre d'Agnès Ledig, je commence le livre de Nathalie Kupermann : 

 

la loi sauvage couv

L'histoire : «Votre fille, c'est une catastrophe.» 
C'est ce que dit la maîtresse à une mère un matin devant l'école. La phrase fait son chemin dans l'esprit fragile de Sophie et la renvoie à une douleur ancienne, également d'origine scolaire. Ressurgissant au contact du mot «catastrophe», cet événement traumatique entraîne toutes sortes de perturbations dans sa vie, y compris dans son travail. Chargée de rédiger des notices pour appareils ménagers, elle laisse affleurer ses angoisses dans les modes d'emploi qui deviennent de plus en plus loufoques... 
La loi sauvage est une descente en spirale dans l'univers mental d'une mère aux prises avec la vie scolaire de sa fille, mais aussi avec sa vie quotidienne, sentimentale et professionnelle. L'amour maternel est ici décrit, avec l'originalité et l'humour propres à l'auteur, à la fois comme un recours salutaire et une passion toxique.

 

... Au fur et à mesure des pages, je vais de surprise en surprise : d'abord, la petite fille s'appelle Camille ! Un peu plus loin, on y apprend que Camille est étourdie et oublie souvent une partie de ses affaires à l'école : "elle porte sur son dos le fardeau de sa distraction", puisqu'elle finit par prendre chaque soir l'intégralité de sa "case" pour être sûre de ne rien oublier.... et c'est ce qu'a fait ma Camille la dernière semaine d'école, celle des évaluations, pour être sûre de ne rien oublier pour réviser, ccompte-tenu des oublis répétés les semaines précédentes !

Poursuivant ma lecture, je constate que la maîtresse se plaint des élèves qui retardent la classe : "les chinois, de  plus en plus nombreux dans l'école". Si aucun des instit' de ma puce ne s'est plaint de la sorte, je vous rassure, il n'en a pas été de même côté parents (phrases entendues à la grille de l'école cette année). Inutile de vous dire que ce paragraphe m'a également touchée en plein coeur ! 

Au milieu du livre, je découvre que la meilleure amie de Camille s'appelle Alicia, ... heureusement que j'étais assise, c'est le prénom d'une de deux meilleures amies de ma puce à l'école !! 

Et ça continue comme ça tout au long du livre ! Au final, au fur et à mesure de la lecture, j'ai moins aimé la partie "notice", le délire allant trop loin à mon goût pour que je continue à adhérer, mais je suis restée émue et attentive à cette maman qui veut comprendre et qui observe sa fille vivre à l'école et en dehors, et puis, bien sûr, je suis restée sans voix face à ces coïncidnces si nombreuses... surtout qu'elles intervenaient juste après la lecture du livre d'A. Ledig, source du même genre d'étonnement !!

 Voilà... Finalement, tout cela m'aura presque donné envie de revoir "il y a des jours et des lunes" de C. Lelouch, ... Ayant beaucoup moins aimé "hasards et coïncidences", dont le thème général est le même. La vie nous réserve parfois de drôles de surprises.

Et vous, ça vous arrive aussi ce genre de choses ? 

 

 

Posté par christelle02 à 05:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]



Fin »